Compassion du diable, à ne surtout pas lire la nuit

Ca fait un bout de temps que je ne me suis pas plongé dans un bon thriller je dois vous avouer, aussi je me suis mise à la recherche de quelques choses à me mettre sous la dent. Je suis donc tombé sur un roman de Fabio M. Mitchelli qui n’est autre que La compassion du Diable. Pour ceux qui ne savent pas, c’est son premier, mais ce dernier en a déjà sorti un autre, je sais je suis un peu en retard. Verdict ? C’est un super roman, mais pas pour tout le monde !

Petit résumé de l’histoire

Avec ses 374 pages, la Compassion du diable est un livre, un thriller qui racontent une histoire passionnante, effrayante à souhait. Blake fuyait la solitude, mais pas moyen d’y échapper. Elle finit toujours par nous rattraper et nous écraser, pire nous étouffer. La seule façon de se sentir moins seul était pour lui de garder à tout jamais avec lui les restes de ses victimes.

knife-376383_1280

Deux flics, un tueur et des corps qui sont torturés de la pire manière. Deux enquêtes qui parlent du cannibale de Cleveland, mais aussi une traquent sans relâche, et bien évidemment vous. Vous êtes le diable et vus allez plonger dans l’âme d’un criminel dès sa conception dans le ventre de sa mère, dans la matrice du mal, tout au fond de l’enfer. Ca chauffe déjà !

Qu’est ce que j’en ai pensé ?

J’ai donc découvert la plume de Fabio M Mitchelli, et ce que j’en ai pensé ! Ouf, c’était tout un livre je dois vous avouer. Bien évidemment, c’est bien dans le thème du serial killer, une histoire basée sur des faits réels qui en est le sujet principal, mais j’ai trouvé que l’écriture n’était pas encore tout à fait fluide, pas très aboutie non plus au niveau de l’enquête.

En revanche, au niveau de la dose d’horreur, de cannibalisme, mais aussi de viole et de torture, je peux vous assurer que vous aurez votre dose. Je pense cependant que ce n’est pas un roman pour tout public, je vous aurais averti ! Fabio M Mitchelli vous plonge en effet dans un mode où la noirceur suprême de Dahmer vous enveloppe.

pen-631321_1280

Dès les premiers chapitres, vous réussissez à entrer dans le bain facilement, ce que j’ai beaucoup apprécié ce sont aussi les chapitres courts qui rendent la lecture plus fluide au finale. Vous allez jongler entre les personnages et le temps, mais à aucun moment je ne me suis sentie perdue pour autant, surtout que ce mélange en réalité et fiction peut parfois vous induire en erreur.

Comme je vous avais prévenu, attendez-vous donc à ce que ce roman vous prenne par les tripes et vous fasse même vomir vos boyaux. J’aurais cependant apprécié que les personnages soient plus développés que l’enquête soit plus aboutie, car elle manque un peu de profondeur, mais en gros, ce fut une très belle découverte. C’est un roman qui ne vous laissera pas vous en sortir indemne avec ses mots crus, sanglants, on peut dire qu’il jour dans la cour de grands ce Fabio.

One thought on “Compassion du diable, à ne surtout pas lire la nuit

  1. Valentine 28 décembre 2016 at 15 h 21 min

    Merci de ce petit partage je crois que je vais le lire, mais je ne sais pas si je pourrais continuer jusqu’à la fin. A ne surtout pas lire la nuit n’est-ce pas !

Laisser un commentaire

Nom *
Adresse de contact *
Site web