Identités contraires : politique et thriller, un savant mélange

Je ne sais pas ce que j’ai depuis un certain temps, mais je dévore littéralement roman sur roman. Aujourd’hui, j’ai décidé de vous présenter un autre thriller bien évidemment que j’ai pu lire ces derniers jours, je l’ai littéralement dévoré !  Au début, ce n’est pas facile de se prendre au jeu, mais une fois qu’on se laisse aller, je vous assure que c’est une histoire passionnante, à faire peur comme je les aime.

Résumé du livre

Sarah Keller est journaliste, quarantenaire, mariée avec trois enfants, elle mène une existence paisible jusqu’à ce qu’elle fasse un interview d’Adrian Shek qui est un architecte de renommée internationale aussi connu pour être un autiste Asperger.

book-1784458_1280

Lors de la rencontre, elle tombe sous son charme et son charisme. C’est un homme fascinant, mais quand il part précipitamment lors de l’interview, il oublie un carnet rouge que la journaliste ne s’est pas privée d’ouvrir. Après la lecture, elle n’a d’autres choix que de mener l’enquête toute seule pour comprendre qui est vraiment cet Adrian Shek…

Ce que j’en ai pensé

Dans un premier temps, je pensais que j’allais trouver un thriller autour de l’autisme d’Asperger, mais ce n’est pas le cas bien que l’auteur en parle dans un premier temps. En faite, il est centré sur le politico social, un truc auquel ne je suis pas assez habitué mais je ne l’ai pas détesté pour autant, au contraire.

C’est en effet un roman puissant et inattendu, l’auteur aborde des sujets sur un pays que l’on ne prend pas souvent en compte. Elle traite aussi de ces identités contraires et c’est de surprise en surprise que je suis allée jusqu’à la fin du roman. On sent bien que l’auteure est une journaliste surtout au niveau des enquêtes qui sont très bien faites, tout a un sens, tous les éléments ont leur place.

Je suis passée par tous les sentiments au niveau des personnages, je les ai aimés, je les ai détestés, c’était complètement fou ! Ce qui est certain c’est que l’auteur a bien réussi à faire de chacun d’eux le maître de leur histoire personnelle.

 Je dois avouer que je ne suis pas une grande fan des sujets politiques, mais avec cette histoire, je me suis portant laisser entraînée comme jamais, je dévorais les pages une à une sans pouvoir m’arrêter, au bout d’une journée, oui j’avais du temps, j’ai tout fini de lire et j’ai beaucoup aimé ce livre ! Ce fut une très belle découverte en tout point.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *