Mauvaises fréquentations : un roman pour les féministes !

 Un roman pour les féministes ? Je sais que j’exagère un peu et qu’en plus j’annonce la couleur, mais vous allez vite vous rendre compte en lisant ce livre qu’il avantage beaucoup les femmes dans des domaines où elles sont très souvent laissées pour compte : le crime, le pouvoir, l’argent. Eh oui ! Bien que je doive vous avouer que ce n’est pas un grand coup de cœur, je dois aussi admettre qu’il a été très plaisant à lire. On n’a pas toujours l’habitude de se voir mettre en valeur comme ça dans les livres, sauf à de rares occasions. Que vous dire sur ce dernier les périples d’une femme aujourd’hui ?

Oui, une femme policière

             Au risque de me répéter un peu, c’est rare de trouver même dans les livres une histoire se basant sur qui est l’héroïne du livre en plus, mais qui plus est dans le monde de la justice et de la police. Un roman policier totalement féminin, c’est si rare que je n’ai pas pu m’empêcher.

             Je préviens d’ores et déjà les hommes qui pensent lire le roman, vous allez sans doute moins apprécier les passages où on parle de truc de fille, de régime, de problèmes de cœur ou encore de mode. Et pourtant, ces petits passages en toute légèreté font aussi tous l’intérêt du livre, à mon sens évidemment. Tout le monde ne va pas être d’accord avec moi.

Une histoire intéressante

             Je ne vais pas spolier, de plus je pense que je résumé en dit déjà assez sur le livre, donc inutile de trop m’épancher sur le déroulement de l’histoire. Ce que j’ai trouvé intéressant dans tout ceci c’est bien évidemment le côté féminin, l’intrigue, l’enquête par lesquels commence toute cette histoire, une autre qui va arriver et dont Rachel, notre procureure, va aussi s’occuper.

             Les deux enquêtes vont ainsi prendre un cheminement des plus intéressants et évoluer vers des chemins que vous n’auriez surement jamais imaginés en lisant ce genre de livre. Je dois avouer que je me suis bien fait surprendre par Marcia Clark cette fois et que j’espère que ces autres romans seront de la même trempe.

             Autre côté positif, ces chapitres courts que j’aime bien la fluidité de ses récits. Enfin, j’avoue que j’aime bien aussi les petites histoires de Rachel et ses copines. Je reste une fille dans l’âme, fleure bleue dans mes heures perdues, bien que j’aime bien les romans policiers, les thrillers et les sensations fortes.

             Le mot de la fin d’aujourd’hui ? Très bon livre dans l’ensemble, une belle histoire que j’ai dévorée en un peu plus de deux jours pour ces 472 pages, ce n’est pas rien quand même !

Comments
  1. Aurore | Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *